Dieu, don, animal et la question du sujet

Les tentatives contemporaines de donner une place sociale et politique à l’animal et de lui attribuer le statut de « sujet » renvoie toujours aussi à la question concernant le sujet humain, plus spécifiquement le sujet de la modernité. C’est parce que nous sommes trop sûrs (c’est-à-dire pas du tout...

Full description

Saved in:
Bibliographic Details
Published in:Théologiques
Subtitles:Mini-dossier: animalité de l'humain
Main Author: Kesel, Marc de 1957-
Format: Electronic/Print Article
Language:French
Check availability: HBZ Gateway
Journals Online & Print:
Drawer...
Published: [2015]
In:Théologiques
Year: 2014, Volume: 22, Issue: 1, Pages: 143-159
Online Access: Presumably Free Access
doi
Description
Summary:Les tentatives contemporaines de donner une place sociale et politique à l’animal et de lui attribuer le statut de « sujet » renvoie toujours aussi à la question concernant le sujet humain, plus spécifiquement le sujet de la modernité. C’est parce que nous sommes trop sûrs (c’est-à-dire pas du tout sûrs) concernant ce qu’est le « sujet moderne », que nous inventons la question sur l’animalité. D’une certaine manière, pour le problème du sujet de la modernité, la question de l’animal a une fonction similaire à la question de Dieu. C’est pourquoi une référence à la tradition théologique chrétienne est nécessaire pour comprendre l’enjeu de notre fascination actuelle pour l’animalité. Analysé à partir du paradigme du don (conçu par Marcel Mauss), l’essai offre une courte généalogie de la relation de l’homme à l’animal et montre comment la religion (dans toutes ses formes) y est profondément impliqué.
Today’s attempts to give the animal a social and political place and to honor it with the status of “subject” refers to the question of the human subject and more precisely the subject of modernity. It is because we are too sure (which is to say not sure at all) concerning what the ’modern subject’ is, that we invented the question of the animal. In a way, with regard to the problem of the subject of modernity, the question of the animal fulfills a similar function as the question of God. This is why a reference to the Christian theological tradition is indispensable to understand what is at stake in the contemporary fascination for the animal. Analyzed from the perspective of the paradigm of the gift (as developed by Marcel Mauss), the essay offers a short genealogy of the human relation with regard to the animal and shows how religion (in all its shapes) is profoundly involved in it.
ISSN:1188-7109
Contains:Enthalten in: Théologiques
Persistent identifiers:DOI: 10.7202/1033099ar