La fonction politique d’Actes 15,23-29

Utilisé comme test décisif pour la fiabilité historique de Luc, le décret apostolique d’Ac 15,23-29 impose quatre interdictions aux chrétiens non juifs. Bien que normalement considéré comme la raison d’être de la Conférence apostolique, la dispute à Antioche sur la commensalité entre Juifs et Gentil...

Full description

Saved in:
Bibliographic Details
Published in:Théologiques
Main Author: Hurley, Robert J.
Format: Electronic/Print Article
Language:French
Check availability: HBZ Gateway
Journals Online & Print:
Drawer...
Published: [2017]
In:Théologiques
Year: 2015, Volume: 23, Issue: 1, Pages: 181-207
Online Access: Presumably Free Access
doi
Description
Summary:Utilisé comme test décisif pour la fiabilité historique de Luc, le décret apostolique d’Ac 15,23-29 impose quatre interdictions aux chrétiens non juifs. Bien que normalement considéré comme la raison d’être de la Conférence apostolique, la dispute à Antioche sur la commensalité entre Juifs et Gentils (Ga 2) s’avère postérieure au décret et révèle un conflit interprétatif concernant les implications du Décret (Böttrich). Dans un monde où rituel, politique et éthique sont inextricablement liés, le refus de participer aux rituels païens signifie aussi un éloignement des valeurs et structures oppressives de la méritocratie romaine. Ac 15 décrit la manière dont les chrétiens doivent résoudre des litiges (ethniques), une démarche qui contraste symboliquement avec la militaro-politique de Rome. Si Luc peut éluder certains détails historiques, il établit clairement une opposition entre la politique impériale et les valeurs égalitaire et pacifiste de la jeune ἐκκλησία chrétienne. Sur cette question centrale, lui et Paul parlent d’une seule voix.
Used as a litmus test for Luke’s historical reliability, the Apostolic Decree of Ac 15,23-29 contains four prohibitions directed at Gentile Christians. Although normally considered to be the raison d’être of the apostolic conference, the dispute about table fellowship between Jews and Gentiles at Antioch (Ga 2) postdates the decree and in fact describes a dispute about the decree’s meaning (Böttrich). In a world where ritual, politics and ethics are inextricably linked, prohibiting Christians from participating in pagan temple activities will avoid any appearance of support for the values and oppressive structures of the Roman meritocracy. Acts 15 offers an example of how Christians should resolve (ethnic) disputes which contrasts symbolically with the militaristic politics of Rome. While Luke may be fudging historical details, the distance he establishes between imperial politics and Christian egalitarian and pacifist values is clear. On this central issue, he and Paul speak with one voice.
ISSN:1188-7109
Contains:Enthalten in: Théologiques
Persistent identifiers:DOI: 10.7202/1040871ar